fondation mémoire Albert Cohen, Albert Cohen

Le mot du Président

MAX MAMOU

Max Mamou président fondation mémoire Albert Cohen

Chères Amies, chers Amis, 

 

Confrontés - comme vous tous - à des contraintes et des reports ayant lourdement impacté nos projets, nous n’avons néanmoins jamais renoncé à l’essentiel de notre raison d’être : contribuer au développement d’une expertise internationale de très haut niveau en vue de la promotion et la défense des droits des réfugiés, au sens de la Convention de Genève de 1951.

 

2021 est, à n’en pas douter, une année d’alignement extrêmement rare de « nos planètes » :  les 70 ans de la Convention sur les réfugiés, les 75 ans de l’Accord de Londres sur le titre de voyage et les 40 ans de la mort d’Albert Cohen, dont la file unique a voulu perpétuer l’héritage en fondant, il y a 14 ans, notre Fondation.

 

Nous ne pouvions laisser passer cette occasion identifiée de longue date, quelle que soit l’adversité que nous avons rencontrée.  Nos contacts préexistants à la crise sanitaire et nos partenaires historiques ont été mobilisés et ont répondu présents et dans leur sillage, de nouveaux soutiens se sont déclarés intéressés par les projets dont nous vous faisions part, le 21 décembre 2019.

 

C’est ainsi que nous pouvons - non sans émotion - vous présenter notre programmation à venir prochainement  :

 

- 13 octobre : la tenue d’une grande conférence internationale à la Maison de la Paix à Genève:  BIENNALE 28, portant sur le bilan et les perspectives de la Convention de 1951 avec un focus sur l’article 28 traitant du « fameux titre de voyage » dont Albert Cohen fut le visionnaire et l’artisan. Outil juridique, éminemment éthique et malheureusement trop souvent politique, l’article en question ne garantit pas moins que le droit à la mobilité des porteurs du « passeport ». Mobilité réduite mais mobilité quand même. On peut difficilement faire avec mais encore moins faire sans. Nous allons donc nous pencher sur des pistes réalistes d’exploitation optimale de son potentiel, encore sous-estimé. Nous annoncerons à cette occasion le cycle des « Biennales 28 » fédérant et professionnalisant des amicii curiae du monde entier, pour rendre effectifs les droits attachés au titre de voyage qu’a conçu Albert Cohen.

 

- 15 octobre :  la tenue d’une Masterclass expérimentale au Collège Sismondi ouvre celles à venir l'attention des autres établissements du canton de Genève, réunira des juristes internationaux et offrant le témoignage rare d’un réfugié afin de faire toucher du doigt la réalité des problèmes et des solutions en lien avec l’asile, à nos jeunes générations. Du succès de cette « première », dépendra la poursuite de cette formule auprès d'autres cantons de Suisse romande pour commencer puis nous l’espérons, bien au-delà.

 

Rien n’aurait été possible sans la fidélité de nos partenaires et de nos soutiens que je souhaite ici remercier au nom de tous les Amies et Amis de la Fondation.

 

Nous nous permettons de vous inviter à faire connaître l’action de notre jeune fondation et à la soutenir par les moyens de votre choix. 

Paris, le 23 août 2021

3 actions centrales

La promotion de l'oeuvre d'Albert Cohen en tant qu'écrivain et fonctionnaire international pour la défense des droits des réfugiés et apatrides.

____________

La défense et la protection des droits des réfugiés se trouvant sur les territoires de la Suisse et des pays de l'Union Européenne, dans le respect de la Convention de Genève de 1951 relative au le statut des réfugiés et la Convention Européenne des Droits de l'Homme et des Protocoles Additionnels n° 1, 2, 4 et 7.

    ____________

 

L'avènement d'un passeport Cohen conformément à l'Art 28 de la Convention de Genève de 1951, à destination des écrivains oppressés ou censurés par l'Etat de leur pays d'origine.

4 formes de soutien

Pour armer notre action auprès des instances européennes et internationales aux fins d'une reconnaissance d'un passeport universel pour les réfugiés et apatrides menacés dans leur intégrité physique.

Pour financer la création d'un fonds pour la constitution d'un lieu de mémoire, de recherche et de refuge à Corfou, dans la maison natale d'Albert Cohen.

Pour le mécénat ou le sponsoring d'un colloque international biannuel